L’homme qui vécut 256 ans

Li Ching-Yuen, aussi connu sous le nom de Li Ching-Yun (en chinois traditionnel : 李清雲, mort le 6 mai 1933) est un herboriste chinois présenté sur Wikipédia comme ayant vécu plus de 256 ans. [1]

Il affirmait être né en 1736 mais des documents d’archives, contestés, mentionnent une date de naissance en 1677.

Le magazine Time a publié les recherches d’un universitaire chinois citant des documents impériaux datant de 1827 qui déjà félicitaient Li-Ching-Yuen pour son 150eme anniversaire ! Des documents similaires, datant de 1877, le félicitaient pour son 200eme anniversaire [2].

En 1928, soit cinq ans avant sa mort, le quotidien américain New York Times alla recueillir des témoignages de vieillards habitant dans son voisinage. Ils attestèrent que leurs propres grand-pères l’avaient connu lorsqu’ils étaient petits, et que Li-Ching-Yuen était déjà un homme mûr à l’époque. On retrouve ces témoignages dans son éloge funèbre, publié également dans le New York Times, en 1933 [3].

Selon ses propres dires, Li-Ching-Yuen commença à cueillir des plantes dans les montagnes à l’âge de 10 ans, et s’initia à la diététique chinoise de la longévité. Il vécut ainsi jusqu’à 71 ans, âge auquel il racontait avoir rencontré un ermite de plus de 500 ans qui l’initia au Baguazhang et à un ensemble de Qigong, avec des méthodes de respiration, des règles nutritionnelles et d’autres techniques issues de la médecine chinoise, qui lui permirent de retrouver la jeunesse et de commencer une existence qui l’amena cette incroyable longévité.

23 femmes et plus de 200 enfants

Le général chinois Yang Sen, décédé en 1977, et qui fit la guerre aux côtés de Tchang-Kai-Chek contre Mao Tse Toung, raconte dans sa biographie avoir rencontré personnellement Li-Ching-Yuen et lui […]